Tout comprendre sur les données utilisateurs collectées

13 août, 2022

1 min

Contact us

Un grand homme disait un jour : « vos données sont mes données »... Attendez, c'était peut-être « mes données sont vos données ». Comment s’y retrouver dans cet océan de mégabytes ? Chaque jour, plus de 1 000 milliards mégabytes de données sont créés, et l'année dernière, nous avons produit environ 2,5 quintillions d' octets de données par jour. 

On ne se l'imagine même pas (et c'est normal), pourtant, la Big Data représente des opportunités commerciales intéressantes (meilleur ciblage de vos clients, optimisation UX, suivi des visiteurs de vos plateformes...). Faire le point sur les différents types de données et la manière dont nous les avons collectées vous aidera à mieux comprendre votre entreprise, vos performances et vos clients. Mais ce n'est pas tout ! Aujourd'hui, vous découvrirez pourquoi le monde de la donnée a changé et comment s'adapter à cette situation. 

Spoiler alert: les données tierces ne seront plus disponibles la saison prochaine...

Quelle différence entre les TYPES DE DONNéES COLLECTéES ?

Comment savoir si vous devez traiter des données zero-party, first-party, second-party ou third-party ? Si votre réponse est « Je ne tombe jamais sur un megabyte », votre vie doit être ennuyeuse...

De quoi s'agit-il ? 

Selon la façon dont vous collectez vos données, vous appellerez vos données « zero-party », « first-party », « second-party » ou « third-party », mais qu'est-ce que cela signifie ? En bref :

  • Zero-party data: les données que les consommateurs partagent volontairement avec vous.

  • First party data : les données que vous collectez sur vos consommateurs lorsqu'ils interagissent avec votre marque.

  • Second-party data : les données collectées par une entreprise, que vous êtes autorisé à utiliser.

  • Third-party data (ou données tierces) : les données agrégées à partir de sources publiques et non publiques qui ne reposent pas toujours sur un accord explicite de la part du consommateur.

different-data-types

Zoom sur la catégorisation des données  

Examinons de plus près chaque catégorie de données :

 

Zero-party

First-party

Second-party

Third-party

Collecte des consentements

avec consentement

avec consentement

avec consentement

inconnu

Relation clients

direct 

direct  

indirect

indirect 

Propriétaire des données

non partagé

non partagé

partagé avec les partenaires

partagé avec les entreprises

Fiabilité

élevée

élevée

faible

élevée

Type de donnée 

donnée individuelle

donnée individuelle

donnée agrégée

donnée individuelle

Exemples

formulaires d'inscription, sondages, enquêtes

historique d'achat, informations client (email, numéro de téléphone, …)

activité de navigation, feedback clients ou enquêtes de satisfaction

informations démographiques, historique des sites Web visités

 

Les avantages et les inconvénients de ces types de collecte de données

Pourquoi ne collectons-nous pas uniquement des données zero-party ? C'est un mode de collecte de données fiable, consentie et directe… Eh bien, car selon l'utilisation et vos moyens de collecte de données, vous ne vous fiez pas aux mêmes informations.

Zero-party data

Si les données zero-party semblent être les plus fiables en termes de politique de confidentialité car l'utilisateur consent directement à vous partager une information; c'est loin d'être suffisant !

En effet, les données zero-party sont présentes en données insuffisantes. Notez également que les clients ne vous donneront que les informations qu'ils souhaitent partager avec vous, ce qui signifie que vous en manquerez probablement la plupart.

First-party data  

Ces données sont plus sûres que les données second-party et third-party, car vous les collectez vous-même. De plus, comme vous informez vos clients de la finalité du traitement de leurs données, ils vous feront davantage confiance !

Malheureusement, si votre audience est limitée, vous ne pourrez pas collecter beaucoup de données et serez rapidement limité. Il peut également être fastidieux de gérer toute la collecte vous-même. Pensez à l' automatisation pour faciliter vos processus !

Second-party data

En théorie, ce type de collecte peut vous faire gagner beaucoup de temps… Mais êtes-vous sûr que vous obtiendrez les informations dont vous avez vraiment besoin ? Comment savoir que l'entreprise qui a collecté les données l'a fait consciencieusement ? (Vous n’êtes jamais vraiment sûr). Le problème avec les données second-party est que vous devez faire confiance à l’entreprise qui a collecté les informations pour vous. 

Third-party data

Condamnées à disparaître, les données tierces offrent aux entreprises une grande diversité d'informations sur leurs clients. Pourtant, ce processus de collecte de données n'est pas adapté aux nouvelles règles de confidentialité sur les données utilisateurs. Découvrons pourquoi.

La fin des cookies tiers

Bienvenue dans un monde “privacy-first”

Les préoccupations des consommateurs concernant la confidentialité de leurs données sont aujourd’hui, au cœur de l’actualité. Pour protéger les internautes, de nombreuses entreprises et plateformes de réseaux sociaux ont déjà adopté des mesures pour limiter les données collectées et proposer des solutions d’opt-out aux clients qui ne souhaitent pas que leurs données soient collectées.

Comment s'adapter et garder une solide stratégie data ?

Dans un article publié par Google, vous dévouvrirez de précieux conseils pour « libérer le pouvoir des données first party ». Que doit-on en retenir ? 

  • Désormais, lorsque les clients acceptent de partager leurs informations personnelles avec vous, ils s'attendent à ce que la valeur d’échange de ce partage soit très pertinente. Assurez-vous de créer un une juste valeur d’échange (amélioration de leur UX, de l’interface de la plateforme…).

  • La réglementation des données évolue rapidement, et nous ne sommes pas en mesure de vous détailler la législation dans ce domaine car nous ne sommes pas un cabinet d’avocat. Assurez-vous tout de même que votre entreprise respecte les règles de collecte de données établies dans votre pays et que vous êtes transparent avec vos clients. On n’est jamais trop prudent avec la réglementation des données.

  • Soyez créatif ! Il existe de nombreuses façons de demander à vos clients leurs informations personnelles afin d'améliorer votre connaissance des clients.

Zéro, first, second ou third-party data : dans quelle dimension sommes-nous désormais ?

À partir de 2022, vous devrez vous adapter à un monde de données first-party et zéro-party. Qu’offrez-vous à vos clients en échange de leurs données ? Assurez-vous qu'il s'agit d'un échange équitable? Discutons-en ensemble pour optimiser votre échange.

 

Par Emma Jeanpierre

28 janv., 2022

POUR ALLER PLUS LOIN

 

Guide-pas-de-data-pas-de-chocolat

 

Guide - Pas de data, pas de chocolat